pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka
Nina
24
Commentaires
0
Livres ajouter

A propos

Lectrice assidue, maman et amoureuse de la vie, être ici, pourquoi pas !

Livres Il y a 0 livres
Commentaires Il y a 24 commentaires
Notes Commentaires
9/10
Je n'ai pas connu la violence et les punitions dispensées par les profs, les parents oui. Aujourd'hui, ce sont les enfants qui sont de plus en plus violents. Ce petit Charles est plein de courage et a confiance en sa mère, c'est important ! Leur connivence me plait beaucoup. J'aimerais lire la suite.
8/10
Sublime ! J'aimerais beaucoup écrire comme vous.
7/10
Vos poésies sont de belles invitations au voyage, merci !
7/10
Achille donne l'idée d'une personne au destin unique. Ce curé emprunt d'émotion est touchant et cette horde de techniciens à la hauteur d'un spectacle mais loin du respect demandé par une cérémonie d'obsèques. Ce roman semble bien ficelé, intéressant et humain. J'aime le début !
9/10
De nombreux thèmes sont abordés dès la première phrase de ce roman. J'aime énormément la phrase : "Un binôme où chacun jouait sa partition, pour lui et pour l'autre, à la perfection." L'altruisme, la filiation, le partage, la simplicité, le naturel, la singularité, la prise de risque, l'isolement.... Tout invite à l'évasion et à la réflexion. Merci pour cette découverte !
9/10
Extrait d'une puissance incroyable. Si cette densité d'écriture et ces ressentiments sont présents tout au long de cette nouvelle, j'ai hâte de lire la suite. Mille bravos !
8/10
Il y a une touche de vocabulaire plus que singulière dans cet extrait pour le moins prenant. Je découvre et apprend énormément de mots à la lecture de cet extrait. Le découpage me semble aussi intéressant et original. J'aime beaucoup ce style.
8/10
L'assurance de Mathieu a de quoi énerver. Toutefois, Samantha s'est laissée prendre. En-a-t-il été de même aves les autres. Un début de thrillers bien mené ou le sexe à tout prix donne le rythme. Je n'aime cependant pas la couverture qui me fait plutôt penser à un film d'horreur de série B. Toutefois, j'aime la structure imposante du personnage de Mathieu. C'est solide.
7/10
Très belle couverture ! Le décor, les échanges entre les différents personnages, les descriptions révèlent le début d'un roman bien ficelé. Le Shérif et ses premières paroles apportent de la crédibilité à ce personnage symbolique des USA. Le garagiste est primaire à souhait. L'ensemble parait vraisemblable.
8/10
Bravo Clara, ce poème est très beau et raconte bien les saisons. Je te fais tous mes compliments.
8/10
Serait-ce le deuxième opus d'une série ? Le titre me plait autant que la rapidité avec laquelle nous sommes spectateurs de l'abominable violence de Stamper. L'action est à son comble tout de suite et le dialogues l'habillent en rapidité et en efficacité.
9/10
Beaucoup de mélancolie et de tristesse dans ces quelques lignes qui dessinent symboliquement le désarroi et la solitude de Laura. Ce genre de douleur est sourde, c'est certain. J'adore le titre et le sous-titre. Tous deux évoquent assez justement le chagrin et le sentiment de manque.
9/10
Tony et Hélène me rappellent mes parents. J'aime le sujet. L'éducation parentale est un vaste terrain d'investigation mais aussi une belle source de guerre familiale et de conflits souvent insoluble. J'achète ou je vais voir cette pièce à sa sortie. Merci de nous tenir informés.
8/10
Malgré son jeune âge, Tam-Tam ne manque pas de jugeote ! C'est léger, original et facile à lire.
6/10
Le titre m'a beaucoup fait rire mais colle avec panache au visuel de la couverture. C'est effectivement et surement pour les ados. Un peu trop léger à mon goût.
8/10
Quelques maladresses mais une écriture sensitive, empreinte d'énormément de ressentis, d'une touche de vérité très forte. Vous avez du talent.
8/10
Nostalgie et repli servent le pas prononcé des souvenirs sur l'esprit. La mémoire galope grand renfort d'images et de rythme. J'aime le style.
8/10
Les voix de femmes ne sont pas encore suffisamment présentes pour que l'égalité s'installe plus qu'elle ne s'affiche. Belles images !
8/10
Des yeux pour voir et un coeur pour s'émouvoir des plaisirs de la vie et des émotions fortes que seul l'amour offre.
8/10
Une avancée immédiate dans la douleur et les responsabilités. Les premières lignes posent le la d'une époque, les coulisses politiques et les avidités liées au pouvoir. L'amour est là pour accompagner Adonia dont le destin parait-être fort, grand et tumultueux.
9/10
Visuel de couverture sans équivoque et propose infiniment féminin. Des mots personnels pour des maux personnels que bien des femmes abritent en silence au plus profond d'elles-même; Beaux témoignages !!!!!!!!!!!!!!
8/10
L'amour peut-il se jouer autrement q'en duo et sans générer de fracture ? Pour ma part, je crois que non. Les mots de l'auteure: " Je ne peux pas être certaine de quelque chose que je ne contrôle pas. Ce que je sais à ce moment précis, c’est que toi et moi, c’est plus fort que tout. Et je n’ai pas du tout envie de lutter." pose assez justement le compte-à-rebours de cette romance. Un moment n'est pas une éternité.
8/10
J'ai trouvé beaucoup de douceur et de poésie aux descriptions de ce roman. Géraud et Guillaume se dessinent assez bien à l'esprit et la chartreuse à quelque chose à nous livrer.
8/10
Beau parallèle entre nos vies et le végétal. Un recul philosophique, court mais juste.
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !