pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka
La Pléiade
41
Commentaires
0
Livres ajouter

A propos

Amateur de beaux livres et de grands classiques, il m'arrive de plonger dans nos contemporains pour y trouver mon bonheur. Une amie m'a suggéré ce site récent. Certains extraits m'ont donné envie d'aller plus loin et de donner mon avis...

Livres Il y a 0 livres
Commentaires Il y a 41 commentaires
Notes Commentaires
7/10
Je viens naturellement vers la poésie pour mes premiers commentaires parce que cette littérature me fascine réellement. Ces deux textes sont originaux et le grand écart de vocabulaire entre les deux démontre, à mon sens, une grande liberté d'expression. Je n'ai pas de préférence entre les deux. Ils m'interpellent chacun à leur façon. Mes compliments à l'auteure !
7/10
Quel romantisme !!!! C'est touchant et bien construit.
8/10
Robinson Crusoé reste un livre au goût d'enfance. Avoir la chance de jouer les "Robinson" avec son papa et se dégager de toutes les mauvaises valeurs sociétales qui conditionnent et enferment trop nos vies dans la consommation abrupte, c'est déjà la promesse d'une lecture porteuse d'évasion. Je souligne la qualité du visuel de couverture qui en dit long sur le thème. J'ai bien évidemment envie de connaitre ces 3 vies.
8/10
Couverture soignée et premiers mots plausibles. On plonge dès les premières lignes dans le terroir américain. Le shérif est plutôt bien introduit et semble ressembler à ceux que l'on croise aux détours de ses routes paumées du sud de l'Amérique. Si, il y a bien un endroit où tout peut devenir sombre et dangereux, c'est bien la Louisiane. Cette région cache forcément des cadavres et des histoires glauques. L'ouragan Juan ouvre la porte d'une nouvelle enquête pour le shérif...... Pas mal...
7/10
L'auto portrait d'un homme simple et la peinture de sa région, la solitude, la force de la nature, le monde virtuel numérique qui, comme le changement climatique, vient bouleverser nos vies. Est-ce pour le meilleur ou pour le pire ? Le personnage s'interroge comme nous sur le sens de sa vie avec honnêteté.
7/10
Un cri plonge subitement ce qui devait être un rendez-vous littéraire dans le drame. L'auteur W est retrouvé dans la douve du château. Que s'est-il réellement passé ? Suicide, meurtre, accident ?L'énigme est posée.
8/10
Deux ou trois coups de pédales et nous voilà plongés dans un lieu mystérieux et surement porteur d'énigmes, d'histoires et de secrets bien gardés. Le descriptif est efficace et l'on imagine bien le petit garçon parcourir les lieux sur son vélo. Qu'est ce que ces ruines vont révéler ? Intrigue bien amenée.
8/10
Force, aplomb et vocabulaire singulier provoquent un vif intérêt à la lecture de cet extrait. Bravo !
7/10
113 chapitres, si l'auteure parvient à nous amener jusqu'au dernier avec le même rythme et un suspens aussi pertinent, cet ouvrage mérite qu'on s'y attarde quelques heures. J'aime assez ce que j'ai lu.
8/10
Dieu que ça va vite ! Les dialogues sont justes et efficaces. L'intensité dramatique est posée tout comme le mécanisme cérébral dans lequel s'est enfermé Julien. J'adore cet extrait.
8/10
Nous voyons notre société, notre jeunesse et l'humanité se perdre aux quatre coins de ses écrans trop présents. C'est effectivement ce que l'on voit et ce que l'on ressent dès que nous vient l'idée de lever le nez pour regarder ce qui se passe dans les transports en commun, dans la rue. Un bon coup de stylo !!!
8/10
C'est mignon et cela donne une idée de cette vision enfantine du plaisir de contempler les spectacles naturels offerts par notre Terre. Bravo Clara-Rose.
8/10
Pas mal du tout ! Un texte accrocheur et une ambiance joliment posée par des mots choisis. Le peut Charles me plait. Sans connaitre la fin, je botterai bien les fesses à cet instituteur. Ce qui me plait dans cette nouvelle, c'est qu'elle parle de l'école d'hier et de ses châtiments corporels. Aujourd'hui, la violence a changé de camp et personne n'a trouvé la bonne attitude.
8/10
Pas à pas, nous prenons le chemin de la peur et sans savoir réellement pourquoi. Une seule voie s'ouvre à nous, réclamer la suite. Belle narration !
7/10
J'aime beaucoup le visuel de couverture. L'extrait est riche en annonces et nous explique combien le projet est ambitieux tant sur le plan des moyens à déployer que sur sa nature altruiste de l'intention d'Anthony et de Clara. Il advient, je rejoint FKN, d'en savoir un peu plus sur le comment, dans ce Monde et sur ce territoire annoncés par l'auteur comme bien fortement affectés par la corruption et le pouvoir de l'argent, l'humanisme peut l'emporter. Sujet très sensible et courageux. ...
8/10
L'extrait est bien écrit, un peu court mais avec des mots aux couleurs chaudes et en harmonie avec l'action. Il est vrai qu'une amorce psychologique est posée sur le pourquoi de la relation de cette femme avec Eros. Cette femme semble avoir jeté son corps au diable et ensuite se demander pourquoi. Il faut lire certainement la suite pour comprendre. Bien écrit !
8/10
Sujet délicat visiblement abordé avec sincérité. Les mots semblent avoir été posés pour parler vrai et sans fioriture ni habillage. Seule une femme peut ressentir cette perte dramatique hors normes dont les séquelles sont fatalement lourdes et longues à disparaitre. La couverture est inspirée et livre l'image de ces vies trop injustement et trop rapidement disparues malgré la trace indélébile qu'elle laisse derrière leur éphémère passage sur terre.
8/10
Derrière le regard simpliste des animaux se cache la force d'une évidence que les hommes donnent trop souvent l'impression d'avoir oublié : La nature est protectrice et nous protège tous. J'ai écouté le podcast et je trouve vraiment utile de montrer aux plus jeunes l'importance du respect de la nature mais également ce que la relaxation et le fait de se mettre, un temps donné, à l'écart de toutes ces turbulences quotidiennes peut nous apporter pour y voir plus clair dans ce que la vie ...
9/10
Superbe titre et sous-titre, d'accord avec les autres lecteurs et lectrices. L'extrait est court mais bien composé. L'absence, la lourdeur issue du manque de l'autre et la douleur, cette douleur extrême, non physique que l'on ne peut, hélas, pas partager, même avec ses proches, tout y est. J'ai une question. Comment l'auteur, comment allez-vous, Johanna, développer ce roman. Flash-back, avancée chronologique, déroulé du drame ou de cette histoire d'amour ? "J’aimerais, dans cette robe ...
7/10
Rytme, lucidité et expérience personnelle se confondent assez justement à une pincée d'humour "noir" si j'ose l'exprimer ainsi et un détachement presque achevé sur la bêtise et l'aspect injuste du phénomène. Très intéressant !!!
9/10
Un grand bravo pour la vidéo qui, ajoutée à l'extrait nous plonge instantanément dans une atmosphère angoissante. La première de couverture est également forte, restait à lire. La forme de narration est très efficace. Ce faux dialogue, en fait, monologue, nous entraîne, ligne après ligne dans l'urgence et la peur. L'auteur nous montre combien il n'est plus l'heure de flâner ou de réfléchir mais de rassembler tout ce qui pourrait permettre de survivre. L'aspect leçon de dernière minute...
8/10
Lecture rapide pour un texte court mais bien ficelé. L'essentiel est dit en quelques lignes. Les enjeux débiles de la corrida sont confrontés à la conscience et le respect de la vie. Si le recueil est de cette qualité, je suis preneur.
9/10
Texte fort en intensité émotionnel. on accroche immédiatement et nous tombons presque aussi vite que Cédric, dans ce drame. Les remords du jeune garçon pour son ami sont bien exprimés et sa pris de conscience aussi. J'aime beaucoup la densité et la profondeur des propos. Bravo !
9/10
Il y a énormément de choses dans cet extrait. Du mystique avec ces rayons lumineux qui interpellent notre curé. De l'extraordinaire, avec ce parterre de personnes si différentes. La plume est dense et l'ouvrage, empli de mystère. Rêce, cauchemar ou aventure extraordinaire, je ne sais pas mais, c'est bien écrit. La couverture est riche.
8/10
Les deux textes sont bien composés. Le deuxième a ma préférence pour l'aspect introspectif et les remarques pertinentes sur le fatalisme. Il y a également un peu de philosophie sur la peur et tout ce qui peut déranger la douceur de vivre. Bel échantillon !
8/10
Quoi de plus intelligent qu'un livre offrant pédagogie, évasion, histoire et portrait historique de la condition humaine. Cet ouvrage me semble riche et porteurs de pédagogie. La couverture est un peu simpliste mais positionne immédiatement et de façon très efficace, le cadre spatio-temporel.
8/10
Une très belle déclaration d'amour, pleine de profondeur et de sincérité.
9/10
J'ai trouvé dans ce texte une multitude de sensations. Il y a de l'émotion, de la pudeur, des mots d'amour et une introspection délicatement révélée sur le désarroi provoqué par le drame. J'aime le rythme et la légèreté de cette plume qui ne faillit pas dans le descriptif des émotions. Il y a encore un tant soit peu de retenue dans l'écriture. Toutefois, les vers de poésie s'inscrivent déjà dans la maitrise.
8/10
Quel étrange début. C'est bien écrit et l'on se demande de suite ce qui a bien pu arriver pour conduire cet individu dans ce désarroi. Que va-t'il se passer au bout de la nuit ? J'aime assez le ton et ce monologue sourd.
7/10
Quel vocabulaire ! Forte densité de mots et d'expression. Le style est pour le moins singulier mais pas inepte. Les pensées du personnage reste limpide tout comme ses préoccupations du moment. Une peinture se dessine sur la banlieue et ses ouailles inspirées par la même envie de plaire, de draguer, de rencontrer, de trouver le grand amour.
8/10
Comme un arrêt sur image, cette réflexion de l'auteur nous touche avec simplicité. Cette simplicité est présente dans les mots choisis et nous interroge.
8/10
Cette femme ouvre deux voies, celle de notre culture et celle du combat qui doit un jour permettre aux femmes d'avoir une part égale à celle de l'homme dans tous les compartiments de notre société.
9/10
Deux textes radicalement opposé mais fort bien construit. Le Covid et la crise nous exaspèrent et laissent souvent la part belle à toutes les idées de complots où de dérives. La deuxième nouvelle est tout simplement bien écrite. J'aime cette démonstration de courage effectuée dans une pureté d'intention et loin des regards.
6/10
Ce sont des premiers mots. Attention aux fautes de français. Toutefois, tous les auteurs font des fautes et toutes les grandes maisons d'édition emploient des correcteurs. Il faut persévérer.
8/10
Je découvre le genre. Je présume que cet ouvrage est destiné à une génération plus jeune que moi ou, plus branchée sur le genre. J'aime toutefois le titre, la couverture et toutes les créations de l'auteur pour nous amener à voyager dans son monde. C'est bien rédigé.
8/10
A la lecture, je partage le sentiment des premiers commentaires, on est littéralement plongé dans un flot d'annonces, de promesses et surtout d'engagement. on ressent très nettement l'implication et la sincérité des propos. Maintenant, le projet semble gros, pharaonique et dévoreur de moyens. Le tout est annoncé avec force, à lire... Belle couverture !
9/10
La vidéo est vraiment superbe et donne le ton de cet univers lointain. Beaucoup d'éléments sont posés par l'auteur pour nous indiquer des les premiers instants de lecture que nous avons quitté la Terre. C'est riche en interrogations, en suspens et en imagination.
8/10
Extrait révélateur d'une richesse de vocabulaire et de données historiques. Les lignes défilent à grande vitesse et sont faciles de lecture.
8/10
La part du diable ou la face cache de tout individu. Qui est Manu ? Nous ne le savons pas vraiment et lui, je crois, pas non plus. L'écriture amorce assez rapidement l'intrigue et l'extrait donne envie de quitter l'interrogation pour en savoir davantage sur les choix et le devenir de ce garçon. Attention aux illustrations de la couverture, elle font un peu chiche.
8/10
Rapide, vif, surprenant, ce roman démarre sur des chapeaux de roues. Dialogues courts, descriptions incisives, tout est là pour nous amener à plonger dans cet univers pour le moins, ultra-violent. Un univers de voyou sans état d'âme. Le titre évoque, pour moi, une complainte, un vague souvenir de douleur.
9/10
La vidéo est superbe et donne envie !!!! L'écriture est habile et très bien maitrisée. Cette voix qui conseille tout en ne cessant jamais de parer de menace imminente, de danger, c'est bien fait.
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !