pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka
#OUTCAST

#OUTCAST

Auteur : FKN Categorie : Nouvelles Date de parution : 17/04/2020

(19 avis)

On dit qu’il faut coucher pour percer en tant qu’actrice. Je ne suis pas d’accord. Je n’ai pas couché. Bon, je n’ai pas percé non plus. Mais il y a de bonnes raisons à cela. Je tiens à dire pour commencer, que rien n’est plié et que je suis encore vaillante et disponible. Mais il est vrai que je n’ai pas tenu compte de certains paramètres qui optimisent une carrière naissante. Pour commencer, j’étais assez dispersée. Ma boussole indiquait beaucoup de directions et rarement celle du Nord. Je suis aspi, autrement dit je suis, sur le spectre du syndrome d’Asperger. Je prends au sérieux des choses qui ne le sont pas pour la plupart des gens et à la légère des choses qui leur importent beaucoup. Par exemple, je ne prends pas au sérieux la hiérarchie, ce système absurde qui fait croire à une personne qu’elle a plus de valeur que les autres. En revanche je suis désarçonnée voire meurtrie, quand on ne respecte pas les consignes pendant un exercice ou un jeu ou quand on ne me laisse pas finir ce que j’ai à dire. La propension qu’ont les gens à changer de conversation en quelques minutes me sidère ! Et avec une telle attitude, sur les tournages ça m’a joué des tours.

 J’ai une bonne bouille croyez-moi, mais je suis certaine d’avoir fait flipper plus d’une personne ! J’ai le souvenir d’une comédienne de doublage pour Disney qui avait perdu toute concentration en ma présence. Nous étions chez dubbing Brothers, un studio de doublage à Saint Denis en région parisienne. Comme j’envisageais d’en faire, un copain directeur artistique m’avait introduite auprès d’un groupe de personnes qui doublaient des dessins animés. Imaginez une personne que vous ne connaissez pas qui vous fixe depuis un balconnet en verre, en clignant à peine des yeux. Cette personne, c’était moi. Je fixais une comédienne virtuose du doublage. Elle faisait plusieurs voix et son expression faciale se transformait pour chaque personnage. Fascinante ! Une MasterClass à elle seule ! Je suivais chacun de ses mouvements avec admiration. Curieusement, elle ne semblât pas saisir l’hommage que je rendais à son talent. Je pense qu’elle me prit pour une psychopathe. Après avoir raté plusieurs prises d’affilée, elle demanda qu’on me fasse sortir du studio. C’est Roger Carrel en personne qui avec beaucoup de douceur, m’expliqua la situation. 

 … J’aurais beaucoup aimé avoir une fée marraine qui m’aurait encouragée et soutenue sur le chemin chaotique du métier de comédienne. Car tout ne tient pas qu’au talent ni et surtout pas au potentiel ! Le potentiel c’est tout ce qu’on est capable de faire et d’offrir au monde, mais qui reste contenu. C’est un pari sur du vide. Le talent c’est bien, mais quand on ne lit pas les panneaux, on finit dans le fossé. Il y a des petites choses à savoir, qui permettent de mieux circuler sur cette route et d’éviter les crevaisons. Et être une femme de couleur agrémente le trajet de nids de poule qu’il serait bon d’éviter.  Si je devais tracer une carte, pour celle qui, de couleur acajou comme moi, rêverait de se lancer dans cette profession aux atours scintillants, ce serait ce petit guide tiré de mon expérience d’actrice noire en France et des qualités d’observation estampillées Asperger. 10 # pour tirer son épingle du jeu et foncer vers la cité d’Emeraude. Ce guide, c’est la marraine fée dont j’ai toujours rêvé.
 

Commentaires

Théri Stéphane
Une excellente aventure qui en dit long, qui laisse trainer également et malgré certains déboires, de beaux souvenirs, du plaisir et une expérience de vie extraordinaire. Comme je suis le 1er à l'avoir aussi écouté, je félicité FKN pour la lecture de son extrait, un podcast qui donne envie de poursuivre.... Bravo FKN ! Pour terminer, j'ajoute ces quelques lignes qui, elles aussi en disent long : "Armstrong, je ne suis pas noir, Je suis blanc de peau. Quand on veut chanter l'espoir, Quel manque de pot Oui, j'ai beau voir le ciel, l'oiseau Rien, rien, rien ne luit là-haut Les anges... zéro Je suis blanc de peau" Claude Nougaro
Pelloux Vincent
Ce guide promet d'être captivant. Son introduction est sans détour, avec cette franchise courageuse que j'ai plus souvent trouvé chez des femmes que chez des hommes. J'ai hâte de connaître la suite, d'apprendre les méandres d'une carrière au cinéma. J'ai un fils aspi lui aussi, je lui ferai volontiers lire cette nouvelle.
Thaïs Lenormand
Thaïs L
21/04/2020
J'aime bien la couv. Pas facile de devenir une star. J'ai fait deux ou trois casting puis j'ai laissé tomber. Il fallait être tout le temps dispo et je ne pouvais pas. J'ai une pote qui elle, n'a pas arrêté d'être emmerdée par des agents plus intéressés par son cul que par son talent. Pas facile du tout ce métier et puis, beaucoup de gens veulent devenir des stars. C'est bien de parler de ça avec honnêteté. En plus, c'es facile à lire, cet extrait. Ha, le titre aussi est super cool !
rabiller delphine
Delphine 83
21/04/2020
couverture sympa, mais j aimerais lire un autre extrait de cette nouvelle.
Delannoy Bertrand
Le vécu est une belle source d'inspiration dès lors que l'on souhaite le partager pour le meilleur. Beaucoup d'intentions dans ce guide et un recul évident. Je trouve l'amorce excellente / Dessine-moi une actrice !
Parent Alain
Harley
22/04/2020
Le rêve, la vie, la sagesse, les révélations et une envie encore présente. Sympa ce texte, la couverture aussi.
Maresco Francis
Francis N
24/04/2020
On dit plein de choses sur ce métier, fausses ou vraies. J'ai, comme tout le monde, vu les actualités, de Polanski à Weinstein, elles donnent le sentiment que la partie, à défaut d'être fine, ne doit pas être facile à jouer pour les actrices débutantes et pour les autres. Ces premiers mots véhiculent de la sincérité, de l'analyse auxquelles s'ajoutent naturellement la sagesse de l'âge et celle de l'expérience. Un guide me semble bien utile aux futures stars féminines.....
TOPSCHER Nelly
Nelly78114
24/04/2020
Une entrée en matière plutôt légère dans la plume mais qui laisse présager pas mal de déboires. Cet extrait et sa jolie couverture donnent envie d'en savoir plus.
Mayard Melanie
Melanie M
25/04/2020
Le rêve et la réalité de la vie. Souvent hélas, il n'y a pas de panneau "Danger" et les bons samaritains dans ce métier ne doivent pas trop courir les rues. Un guide offrant des clés, c'est comme une carte chance, ça ne se refuse pas !
Langlois Sophie
Sophie L2
26/04/2020
La couverture m'a interpellée et j'ai lu cet extrait avec beaucoup de plaisir. L'écriture est assez fluide et il s'en dégage de nombreux ressentis. Un guide, c'est que nous devons être pour les plus jeunes. Ce texte colle à l'actualité et aux affaires de moeurs du milieu du cinéma. C'est une bonne idée que celle de proposer aux lecteurs, le regard d'une personne qui a évolué dans ce monde.
Levy Nicolas
Sedona
26/04/2020
Titre tendance et couverture sympa ! Une plongée dans son passé et sur son parcours dans un univers qui ne fait de cadeau à personne, c'est un thème riche en révélation, surtout dans le milieu du ciné. Un guide, c'est génial. Sagesse, rêve, recule et passion se partagent la vedette avec une sincérité affichée dès les deux premières lignes. J'apprécie l'extrait.
Community Manager
Le titre est dans le coup, à la mode. Beaucoup de choses sont livrées en introduction à ce guide. Il y a des airs de nostalgie et de passion. Les regrets sont mêlés à une introspection avec justesse. L'intention d'aide est louable et certainement tes utile dans ce secteur d'activité. Lorsque la part de rêve est grande, celle de la désillusion peut l'être aussi.
DUCHEVEU DANIELE
Un style singulier, de l'humour aussi (noir) : je veux lire la suite.
Duchemin Amandine
Amandine
28/04/2020
Le dernier paragraphe, après présentation nous plonge dans le vif du sujet. J'adore ces quelques lignes. C'est d'avoir rouler sa bosse qui permet ce recule. J'aime bien l'idée du guide et l'image de la fée qui renvoie, à mon sens, aux rêves des premiers jours.
Isatis Jacques
Isatis
29/04/2020
Le titre m'a attiré comme le visuel de la couverture. L'idée d'un guide pour les jeunes actrices devrait plaire. Il doit y avoir des candidates au miroir aux alouettes. Il y a quand même de perceptible dans ce guide, un sentiment de nostalgie, la passion du métier encore présente ainsi que l'envie. Je ne connais pas trop le syndrome d'Asperger mais pour la vision sur la hiérarchie inutile, j'achète !
Daloin Bertille
Bertille
29/04/2020
Un guide me parait bien utile dans un métier où il n'est surement pas suffisant d'afficher du talent. Donner quelques ficelles ne peut qu'être utile aux plus jeunes pour éviter les pièges, à mon humble avis nombreux dans ce secteur. Bonne idée et bonne intro !
Delerme Florentin
Florentin
30/04/2020
Le cinoche, j'en connais plus d'un et plus d'une qui lui ont laissé des plumes. Belle amorce et super titre !
Parent Alain
Harley
11/05/2020
Pas mal du tout ! Un rien nostalgique et une envie de partager avec la relève, pas mal amorcé !
Dubois Clément
Un été 42
20/05/2020
Très facile à lire. Ecriture fluide.
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !