pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka

L'Aventure des Surfs. Souvenirs d'un groupe vocal malgache

Auteur :

Rocky A. Harry

Categories : Ouvrage autobiographique
Date de parution : 23/09/2020

Extrait
(7 avis)
Couverture
L'Aventure des Surfs. Souvenirs d'un groupe vocal malgache

L'Harmattan ISBN: 978-343-04756-0

Paris, 12 décembre 1963. " Mesdames et messieurs, de Madagascar, voici LES SURFS!"...

C'est ainsi que la présentatrice annonce l'arrivée sur la scène mythique de l'Olympia de ce nouveau groupe vocal francophone formé de quatre frères et deux soeurs Rabaraona, originaires de Madagascar.
Autrefois appelé Les Béryls, ce groupe vient de terminer une longue tournée de trente spectacles avec la nouvelle coqueluche des jeunes, Sheila, à travers la France. Ce spectacle de l'Olympia sera pour lui la consécration.

Site officiel: http://lessurfs.e-monsite.com/

CONTEXTE HISTORIQUE EN 1958 (extrait)

Le 20 août 1958, le Général de Gaule, président de la République Française, effectue un voyage à Madagascar afin de promouvoir l'adhésion du pays à la Communauté Française, concept crée par la France pour remplacer les colonies françaises (décolonisation). 
Au mythique stade de Mahamasina à Antananarivo et devant plus de 40 000 malgaches, il commence un long discours pour demander au pays de voter « OUI » au référendum du 28 septembre... 
... Le 28 septembre, les malgaches votent massivement « OUI » à l’adhésion à la Communauté Française...
Le lundi 14 octobre, la loi d’annexion du 6 août 1896 est déclarée caduque par le Haut Commissariat français André Soucadoux. C’est la déclaration de la République Malgache ….
Le 16 octobre, l’Assemblée Constituante et Législative, présidée par Norbert Zafimahova, élabore la Constitution du nouvel état dont l’exécutif fut assuré par un gouvernement provisoire présidé par Philibert Tsiranana qui devint par la suite le premier président de la République de Madagascar.

CHAPITRE 1 (extrait)

14 octobre 1958, le décollage.
Mardi 14 octobre. 

 On sent de la fébrilité dans l’air car c’est le jour où la première république de Madagascar va être proclamée.  La place de l’Hôtel de ville est déjà remplie de monde. Toute la matinée, les gens viennent s’installer pour avoir les meilleures places. La radio nationale ne cesse de diffuser de la musique entrecoupée de quelques nouvelles brèves. 

Il est 19h40. L'animateur annonce les 4è concurrents à ce concours de radio-crochet organisé par Air France et la Radio Nationale : Ny Rabaraona enina mianadahy, les six frères et sœurs Rabaraona. Le groupe est composé des six ainés de la famille : Coco, Pat, Rocky, Dave, Monique et Nicole. Les garçons portent un pantalon gris et une chemise à carreaux rouge et noir, les filles une jupe blanche et une chemisette bleue. L'aîné de la famille, Coco, prend sa guitare et les autres membres du groupe s'installent devant les micros. Cela fait quatre jours qu'ils ont travaillé leurs deux chansons et se sont inscrits durant cet après-midi avec l'encouragement de leurs parents. Rocky, nommé soliste par la famille, se place à droite du groupe et attend que son frère aîné entame l’introduction... 
Et voilà, c'est parti! Rocky commence la chanson: «Only you can make this world seems right. » . Coco, Pat, Dave, Monique et Nicole accompagnent en chœur avec des sons « ou » et des « a », exactement comme leur groupe-fétiche, les Platters, copie conforme de ce groupe américain que les Rabaraona sont venus voir deux fois dans le film "Rock around the clock" pour étudier la mise en scène. La foule est conquise dès les premières mesures, applaudit et commence à se balancer aux rythmes de la chanson. Le chœur tend les mains vers le public dans les sons "a" en se balançant de gauche à droite sur leurs jambes. «Han han…Only you...»  continue Rocky, imitant Tony Williams, le soliste des Platters... La foule applaudit encore plus fort ! C'est gagné ? Rocky termine la chanson: «You’re my dream come true, my one and only you». Les cinq frères et sœurs choristes répondent : « Only only you... » avec plusieurs voix  harmoniques. Le public crie sa joie et demande une autre chanson... 
 L’animateur invite tous les concurrents à se présenter sur la scène. Encore intimidés par cette foule, les six frères et sœurs remontent sur la scène et se placent un peu en retrait des autres candidats. Le gagnant sera celui qui sera le plus applaudi par la foule... 
 Puis, lorsque l’animateur présente les Rabaraona, ce fut un déluge d’applaudissements presque sans fin. On a été obligé de demander à la foule d’arrêter leurs cris. Car il faut juger les candidats suivants. Mais cela n’a guère calmé les spectateurs puisque les concurrents n’ont pas eu la reconnaissance du public qu’ils espéraient avoir...
L’animateur fait revenir les Rabaraona devant la scène. La foule, toujours en délire devant ces six petits personnages, continue d’applaudir à tout rompre en criant à tue-tête leur joie. Ça y est, le public a été vraiment conquis et a fait son choix. L’animateur essaie de placer quelques mots, puis proclame la petite famille gagnante du concours. 
Ce fut une explosion de joie aussi bien parmi les frères et sœurs que dans la foule. L’animateur demande au groupe de chanter une deuxième chanson. La fratrie s’approche des micros, Coco reprend sa guitare, et commence l’introduction de la chanson des Platters « The great pretender » .  Rocky, toujours soliste, laisse aller sa voix, suivi des  autres membres du groupe.  « Oh yes! I’m the great pretender, pretending that I’m doing well.». Ils n’entendent plus le public car leurs émotions sont trop fortes. Quelques trois minutes plus tard, Rocky chante la dernière phrase de la chanson : «Pretending that you’re still around !» . « Still around ! » répond en polyphonie le chœur pour terminer. Le chapiteau risque de s’écrouler sous les cris du public qui en redemande encore... L’animateur, accompagné du directeur de la Cie Air France, s’approche alors du groupe et leur remet six billets d’avion...   
Après cette fameuse soirée, les Rabaraona enina mianadahy viennent de réaliser que leur merveilleuse aventure, comme un conte de fée, ne fait que commencer. On les surnommera Les Platters malgaches!

 

CHAPITRE 2

Marcel et Isabelle Rabaraona

Marcel et Isabelle sont les parents des Surfs...

CHAPITRE 3

De Vohémar à Antananarivo 1939-1957

Originaires des Hauts-Plateaux de l'Imerina, du village ancestral de Fiakarana, la famille Rabaraona déménage souvent à cause des fréquents transferts du père de famille, Marcel, dans différentes villes où l'administration française avit besoin de lui....

CHAPITRE 4

Les Béryls 1958-1963

Après leur grand succès au concours de radio-crochet le 14 octobre1958, les six frères et sœurs sont invités plusieurs fois à des émissions de radio, et commencent à être très connus du public malgache grâce aux nombreux journaux locaux qui relatent leur merveilleuse aventure depuis cette festivité de la république. Le groupe garde le même style de chansons (les Platters) pendant leurs prestations diverses. Ils ont tendance aussi à imiter les Golden Gate Quartet, un groupe américain de negro-spiritual qu’ils ont eu l’occasion de rencontrer plus tard en 1962 lors du passage de ce quartet dans la Grande île. Suite à cette rencontre, dans leur répertoire, ils vont ajouter des spirituals comme « When the Saints go marchin’in » qu’ils chanteront a capella à l’Olympia de Paris en 1964, « Down by the riverside », etc... 
...Le 26 juin 1960, c’est la déclaration de l’indépendance de Madagascar. À cette occasion et dans le cadre des festivités entourant cette célébration, un chapiteau est de nouveau dressé devant l’Hôtel de ville, comme en 1958. De grandes manifestations y sont prévues. La Compagnie Air France présente un grand spectacle intitulé « Autours du monde ». Des artistes du pays, malgaches et français, vont représenter quelques pays étrangers avec des chansons ou des danses folkloriques du pays présenté. Pour les Rabaraona, ce sera le Mexique. La petite famille va se déguiser en mariachis et chanter « Las Mañanitas ». Le groupe, en style Mariachis, chante en chœur polyphonique toute la chanson.... ...La foule est conquise comme en 1958 et les dirigeants d’Air France au pays sont satisfaits. Ce fut un autre grand succès inscrit à leur palmarès. 
...À la fin de l’année 1961, ils reprennent leurs activités sous le nom de « Les Béryls ». ...

 ... En 1962,  ils commencent à faire des tournées  avec le producteur Georges Guébert et l’animateur de radio Raymond Pierre de l’émission « Venez les copains ». La tournée s’appelle « Disco Club ».  Avec eux figurent des chanteurs du moment : Henri Ratsimbazafy, Les CCC Guitares avec Christian Claude, Raymond Sangaria, un guitariste réunionnais, et les Stars’Rythm. Cette tournée va les emmener dans diverses villes du pays ainsi qu’à la Réunion. ...

 ... Le 26 août 1962, les Béryls signent leur premier contrat avec la maison de disque Discomad, une compagnie appartenant à la famille De Comarmond. Le 9 septembre, ils entrent en studio au cinéma Métro pour enregistrer leur premier disque. C’est un super 45 tours groupant quatre chansons : Marin, Les trois cloches, Tom Dooley et Petite fleur, le grand succès de Sydney Bechet... 
 
... Mais le 30 juillet 1963, c’est la plus grande surprise de l’année ! On annonce la participation des Béryls à un spectacle télévisé à Paris pour le 8 septembre ! Ce sera lors du Salon International de la Radio et de la Télévision organisé par la Radio Télévision Française (RTF) à la Porte de Versailles, avec un éventuel détour au Luxembourg et un retour au pays en novembre! C’est une nouvelle qui fit l’effet d’une bombe! Pendant tout l’été, ce sont les conversations dans toute l’île et en particuliers dans le monde du spectacle et les journaux comme le Courrier de Madagascar...

Les textes sont protégés par les droits d'auteurs (L'Harmattan)

Vidéo  Les Surfs "À présent tu peux t'en aller". De gauche à droite: Pat, Dave, Nicole, Coco, Rocky et Monique (soliste),

(D'autres extraits à venir)

Commentaires

Théri Stéphane
Stéphane Theri
24/09/2020
.E
.C
Bienvenue à cette autobiographie ! Bravo Rocky pour ce parcours de vie extraordinaire et toute la passion qui en découle. Les nostalgiques des années 60 devraient y trouver leur compte. Je te souhaite un vif succès !!!!! Stéphane
rabiller delphine
Delphine 83
25/09/2020
.E
.C
Toute mon enfance "les surfs" malgré que je sois née en 1968 j ai été bercer par les musiques de ces années là, que de souvenirs!!!! bienvenue à cette autobiographie et c 'est avec grand plaisir que je lirais d 'autres extraits et bravo à vous Rocky de nous raconter votre histoire et celle de vos frères et sœurs. un petit bémol pour la couverture, je l 'aurais préférer un peu moins rose ou tout simplement juste avec la photo.
Lavanant Brieuc
Brieuc de Saint-Malo
27/09/2020
.E
.C
La vidéo est super sympa. Je vais la montrer à mes parents. Monsieur, voilà une bien belle aventure de vie, je vous dis bravo !
Duchemin Amandine
Amandine
03/10/2020
.E
.C
A voir la vidéo, c'est un livre pour les parents. L'histoire de ce groupe à l'air pleine de vie et d'exaltation.
Luciani Marina
Libellule
14/10/2020
.E
.C
Bravo pour cette présentation qui en dit long sur une belle aventure musicale et familiale !
Ngijol Félicité
FKN
14/10/2020
.E
.C
Quelle belle aventure! Et quelle joie de voir ces images d'archives! Ça fait un bien fou!
TOPSCHER Nelly
Nelly78114
22/10/2020
.E
.C
Il est toujours intéressant de voir comment un groupe perce presque par hasard. extrait très sympa ainsi que la vidéo même si c'est absolument pas mon genre de musique préféré j'ai déjà fredonné cette chanson.
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !