pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka

"Fragments" ; "Les quatre saisons" ; "La Troisième prose"

Auteur :

Catherine Ferrari

Categories : Poésies
Date de parution : 18/09/2019

Extrait
(25 avis)
Couverture
"Fragments" ; "Les quatre saisons" ; "La Troisième prose"

Extrait "Les quatre saisons" :
Songe au crépuscule

J'ai tendu la main pour effleurer leurs âmes. 
Elles respirent tout près d'ici dans les soirs humides et sans vent. 
Adieu me disent-elles tandis qu'au loin s'ouvrent de grandes ailes. 
La lune pourrait bien ne point naître, 
les fleurs clamer à grand cri leur innocence, 
la nuit le sait, la nuit tait cette langue qui vient 
battre sur la colline de l'oubli, là où s'en vont les cantiques anciens. 
Plus bas, une ombre se mue et se prosterne dans un pleur muet. 
Un fleuve tombe de ses paupières noires. Un seul mot me vient : Amen.


Extrait "Fragments"
L’oiseau rare

Phallus sonnant le glas entre mes lèvres,

ne me laissez pas décliner dans la brume de l'oubli...

Une chose s'est produite dans les spectres de la nuit
comme sueur amoureuse

- j'ai mangé l'oiseau rare qui se niche dans le sexe du diable -

J'aspire à vous revenir, à souiller votre âme, à percer vos
yeux fermés de ma langue pointue

- laissez-moi vous aveugler. Je crierai à plein ventre, nue,
empalée sur votre glaive
-
 Et votre bouche sera pleine de ma viande, vous vous
étoufferez par mon sang épais

et je vous regarderai mourir lentement, lentement, car nous
vivrons notre mort ensemble.
 

Extrait "La Troisième prose"
5 janvier 2019

Toi qui passas le long de ma vie les yeux clos
Animant les soirs d’une terre exilée

Mes vers ont gardé tes chaleurs dans ce pays perdu
Et perdue à cela, j’écris des mots, des bruits
- à n’ouvrir qu’après la mort ! -

Quelquefois je rencontre cette forme
À l’heure travestie du jour

Et ses chaînes pendent à ses mains
Enfantant d’anciennes romances

Où en secret, fredonnent les nourrices, les nourrices du temps.

Commentaires

creme lucien
Café crème
22/09/2019
.E
.C
J'aime beaucoup ces deux morceaux choisis de poésie. Je trouve "Songe au crépuscule" très émouvant. Bravo !
Delacroix Janine
Janine
29/09/2019
.E
.C
Quelle belle écriture ! Je ne suis pas très à l'aise avec la critique. Toutefois, je trouve cela joliment écrit.
Ferrari Catherine
Catherine Ferrari
02/10/2019
.E
.C
Merci beaucoup pour vos commentaires.
Lioret Mathilde
Mathilde Lioret
02/10/2019
.E
.C
Je suis incapable d'écrire deux lignes de poésie. Vos deux extraits sont très bien ficelés. C'est beau et facile à lire. Des deux, ma préférence va au premier. La nuit est un moment pas si reposant que cela pour l'esprit. En ce qui me concerne, les mauvaises blagues de la vie me hantent. Le deuxième est violent et en même temps tellement proche des élans que notre vie procure. J'aime ce que vous écrivez.
Levy Nicolas
Sedona
03/10/2019
.E
.C
Moi, c'est le deuxième extrait qui me plait. Si je l'assemble au premier, je vois une palette très large d'écriture. Je ne suis absolument pas poésie. Pourtant, ces phrases courtes, bien nichées parlent et crient la vie dans tout ce qu'elle peut avoir de vrai et de violent.
Dumay Justine
C Justine
03/10/2019
.E
.C
Songe au crépuscule. Le titre m'emporte déjà dans des pensées qui oscillent entre nostalgie et tristesse. Il y a dans ces quelques vers une lourdeur de sentiment mais aussi une sorte de flottement de l'âme. J'aime vraiment !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Laura Linney
Laura
05/10/2019
.E
.C
Je lis très peu de poésie. Il m'arrive cependant et seulement de temps en temps de faire l'effort d'en lire. J'aime ces deux textes. Ils sont bien écrits. Ma préférence va au deuxième que je trouve plus tranchant et plus proche de la vie de tous les jours. Les mots cinglent la lectrice que je suis.
Caillon Marie-Pierre
Marie-Pierre
12/10/2019
.E
.C
Vos poésies sont saisissantes ! Vous écrivez très bien, vraiment très bien. Les deux textes sont antinomiques mais les cris sont des cris de vie. J'aime beaucoup.
Marechal Charlotte
Charlotte
15/10/2019
.E
.C
Audace et délicatesse, voilà ce que je pense de ces quelques lignes de poésie.
Delerme Florentin
Florentin
23/10/2019
.E
.C
La poésie, je l'ai laissé tomber avec les études. Je m'aperçois avec ces deux textes qu'au lycée, mes profs auraient dû me donner ce genre de poésies à lire, j'aurais continuer. C'est franc, simple, direct, profond. Je trouve ça super !
Daloin Bertille
Bertille
24/10/2019
.E
.C
Touchant ! Vos mots sont bouleversants. Il y a dans vos écrits de la rage mais surtout des cris et un flot de ressentis. Merci à vous.
Habert Alice
Alice
04/11/2019
.E
.C
Songe au crépuscule, c'est très beau, reposant. La nuit est porteuse de beaucoup d'émotion. Je vous remercie pour ces quelques lignes.
Carré Clotilde
Clotilde C
15/11/2019
.E
.C
La poésie me fait rêver et réfléchir. Merci pour ces quelques lignes bien faites qui s'attardent avec élégance sur le temps de réflexion qu'offre la nuit. Merci également pour la force du deuxième texte et tout ce qu'il a de charnel.
Maréchal Rémy
Rémy M
17/11/2019
.E
.C
Cri du coeur, songe d'une nuit d'angoisse, amorce spirituelle, appel aux morts.... Songe au crépuscule est très bien écrit. Quant à "L'oiseau rare", c'est franc, direct, charnel, puissant même par la violence dégagée par les mots et l'aspect lugubre de la mort. Superbement bien écrit.
Frémont Nina
Nina
20/11/2019
.E
.C
Sublime ! J'aimerais beaucoup écrire comme vous.
Robsart Amy
Amy
21/11/2019
.E
.C
La poésie n'est pas un exercice facile qui requiert une bonne maîtrise de la langue française et demande de l'esprit. Il faut aussi laisser parler ses pulsions intérieures. Vous le faites avec bonheur et harmonie. Il y a énormément de force dans vos propos que ceux-ci parlent de plénitude, d'abandon ou de plaisir charnel. Bravo Madame Ferrari ! J'aime les deux textes auxquels vous distribuez, me semble t-il, vos élans d'humeur avec naturel.
clement Delahay
La Pléiade
22/11/2019
.E
.C
Je viens naturellement vers la poésie pour mes premiers commentaires parce que cette littérature me fascine réellement. Ces deux textes sont originaux et le grand écart de vocabulaire entre les deux démontre, à mon sens, une grande liberté d'expression. Je n'ai pas de préférence entre les deux. Ils m'interpellent chacun à leur façon. Mes compliments à l'auteure !
Théri Stéphane
Stéphane Theri
22/11/2019
.E
.C
J'ai eu le privilège de lire "Les quatre saisons" et " Fragments ". je remercie du fond du coeur Catherine Ferrari pour ces morceaux choisis d'états d'âme. Il y a dans chaque page liberté, songe, recul et toute la fragilité d'un individu en proie à ses angoisses. il y a aussi des cris adressés à des êtres chers et disparus. Il y a la nuit ou plutôt les nuits. Il y a l'amour et la perte. Il y a la vie et toute sa force. Les pages se tournent aisément. Les textes sont courts mais forts. Une phrase vous attrape et ne vous quitte plus. L'âme de l'auteur vous a, sans aucune intention volontaire, agrippé pour votre plus grand plaisir. Le partage des mots se mêle avec élégance et naturel au partage des maux. Merci et bravo !
Ferrari Catherine
Catherine Ferrari
11/12/2019
.E
.C
Merci beaucoup pour vos encouragements si précieux ... merci à Stéphane Theri de m'avoir accueillie ici. J'en profite pour vous annoncer la sortie de mon troisième recueil "La Troisième prose" d'ici fin de cette semaine. Merci encore à vous toutes et tous !
Duchemin Amandine
Amandine
22/01/2020
.E
.C
Songe au crépuscule doit interpeller de nombreuses âmes. Voilà un texte fort et pourtant court. Seule la poésie sait faire cela. Bravo !
Inesjoe Clara
Free Girl
03/02/2020
.E
.C
L'oiseau rare, c'est franc et directe. Mais j'aime le premier poème aussi. Les deux vous remuent les tripes.
Mayard Melanie
Melanie M
04/03/2020
.E
.C
Le 1er texte est très émouvant et m'a donné quelques frissons. C'est simple et beau.
Delmare Fanny
Fanny
19/05/2020
.E
.C
C'est beau et franc. Ces deux textes démontrent combien la poésie peut, en seulement quelques mots, vous toucher. Bravo !
Rabaraona Rocky A. Harry
Rocky A. Harry
19/09/2020
.E
.C
Des poésies touchant l'âme des lecteurs amoureux de poèmes. Une sensibilité qui effleure ma peau en laissant quelques frissons de satisfaction.
Rabaraona Rocky A. Harry
Rocky A. Harry
19/09/2020
.E
.C
Des poésies touchant l'âme des lecteurs amoureux de poèmes. Une sensibilité qui effleure ma peau en laissant quelques frissons de satisfaction.
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !