pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka
Interviews
Jeanne Aupetit

Bibliothécaire, Animatrice, Auteure

INFORMATIONS

CHAMP D'ACTIVITE

Bénévole et animatrice au sein d'une médiathèque en réseau rural. Animatrice de critiques constructives, Participante à l'atelier Booktubeurs et force de propositions pour faire découvrir des lectures à travers l'atelier du speedbooking. 

Auteure 

COMPLEMENTS

LE SPEED BOOKING, 

Une aventure de partage étonnante !

SPEED BOOKING : Inviter des personnes de tous horizons à échanger autour d'un livre, avec d'autres participants afin de l'échanger pour une nouvelle lecture en fin de séance. Le speedbooking fonctionne sur le principe du speedating, à la différence qu'ici ,c'est un échange de livres !

Qu’est-ce que le métier de Bibliothécaire?
C'est un mot vaste que celui de bibliothécaire. Il englobe plusieurs termes et savoir-faire. Le bibliothécaire est au service des gens, tout en ayant pour mission de préserver et de faire vivre le savoir, à travers divers supports, dont le livre est un élément central. C'est un acteur du service public, puisqu'il est présent pour ses publics, en lien avec les attentes de ses dirigeants. Au sein d'une médiathèque en milieu rural, et de moyenne envergure, le bibliothécaire travaille de concert avec les élus locaux. Etre bibliothécaire, c'est maitriser des compétences techniques en catalogage et indexation, mais c'est avant tout un acteur social au service de l'être humain et de la culture. Il connait plusieurs missions (en conservation du patrimoine, en médiation envers son public, avec pour mission d'accès à l'information, en mission de communication et de diffusion de celle-ci, en tant qu'acteur social et créateur de partenariats avec les acteurs de son territoire, ainsi que soutien à la formation et animateur culturel). Le métier de bibliothécaire comprend de bien connaitre son public, afin d'être présent et l'orienter au mieux, et ainsi mettre en place des services adaptés à ses usages, dans la société d'aujourd'hui. Etre bibliothécaire, c'est s'adapter à l'évolution de la société actuelle. De privilégier l'humain au service du partage. Sur mon territoire, j'observe une réelle motivation de la part des acteurs du livre, et notamment en bibliothèque. La directrice de la bibliothèque de Prêt de Périgueux, explique que la place que sa structure au sein des petites bibliothèques dispersées sur tout le territoire a un véritable impact sur le transfert et le partage entre les publics. Un beau lien de partage qui s'est instauré avec le temps entre habitants et bibliothécaires. Des projets voient le jour et perdurent, grâce à l'énergie déployée par ces personnes. Si le concept "Etranges Lectures" a pu naitre en Dordogne, c'est grâce à la motivation de cette femme, qui a créé un véritable lien entre les publics et des auteurs.
Quelles sont les qualités requises ( savoir, savoir-faire, savoir-être ) ?
Selon moi, être bibliothécaire requiert d'être curieux, et polyvalent. Car le bibliothécaire est investi de divers missions, il s'adapte toujours à de nouveaux enjeux, ne serait qu'avec l'avancée du numérique. Il est flexible et mobile. Etre bibliothécaire aujourd'hui, c'est aussi accepté de se déplacer pour travailler là où les offres fleurissent. C'est être ouvert d'esprit, car ce métier est riche en rencontres, et en rebondissements. Etre créatif est aussi un atout, puisqu'il est amené à mettre en place des animations et d'être à l'écoute de son public.
Comment devient-on bibliothécaire et pour quelles raisons ?
Devenir bibliothécaire peut se faire par plusieurs biais. J'ai commencé par des études en DUT information-communication option métiers du livre et du patrimoine, et j'ai ensuite fait mes propres expériences, que j'ai développé notamment grâce à mes stages dans le milieu. Ils m'ont permis d'être au cœur du métier, et de faire des rencontres m'offrant des expériences diverses. Actuellement, je tente ma chance pour un concours de bibliothécaire, afin de me faire une idée, tout en continuant d'intervenir activement au sein de ma médiathèque, et de proposer des activités autour de la lecture, car c'est une passion. Ce qui me plait le plus, c'est d'être au contact des gens, de leur expérience, leur histoire. Devenir bibliothécaire peut se faire à l'aide des études et de l'obtention d'un diplôme, mais cela peut aussi commencer grâce à une rencontre au bon moment, et le bénévolat est une des voies d'accès à ce métier, avec de la patience et de la persévérance. Les raisons qui m'ont amené à m'orienter vers ce métier sont variées. Tout d'abord, j'ai toujours aimé le contact humain, et l'échange me parait essentiel pour maintenir des projets sur pied, et créer un dialogue porteur avec les personnes que je côtoie. C'est aussi un métier qui propose plusieurs activités, et offre des champs d'actions vastes. J'aime essayer et expérimenter des actions et activités différentes, et être au contact de différents corps de métiers. Travailler en équipe me plait beaucoup aussi, car cela permet de s'ouvrir à d'autres points de vue, et d'apprendre toujours davantage sur soi-même avec les autres.
Quel est le déroulement usuel d’une. journée type ?
Etant bénévole, j'ai surtout pris part à des interventions ponctuelles. J'interviens une fois par mois pour le rendez-vous speedbooking, sur un créneau matinal. Je m'adapte aussi beaucoup en fonction des bibliothécaires qui ont des semaines souvent très occupées. Je peux aussi intervenir sur des temps de lecture avec des groupes scolaires, ou les assistantes maternelles. J'ai aussi été appelé pour surveiller le secteur informatique lors d'une matinée.
Quel est votre souvenir métier le plus fort ?
J'ai eu la joie d'assister à un speedbooking auquel je ne m'attendais pas. C'est souvent cela la magie des rencontres. Les inscriptions à l'atelier peuvent se faire sur deux à trois semaines, et il est m'est impossible de savoir en avance qui sera participant. Il se trouve qu'un mercredi matin, j'ai eu un petit groupe de personnes de tous âges et de tous horizons qui s'est retrouvé à participer à l'atelier. Ils étaient tous très impliqués, et à l'écoute de ce que j'ai pu leur proposer. Ils m'ont transmis leurs remarques et ressentis, et grâce à eux, j'ai pu ressentir ce qui avait était pertinent et ce qui l'avait moins été. J'ai d'ailleurs été agréablement surprise que le groupe s'est parfaitement adapté au principe. Je cite l'exemple d'une dame, qui était de la maison de retraite du village, et qui n'avait pas de livre avec elle, ayant peu d'accès de déplacement à la bibliothèque. Comme elle était une ancienne enseignante de français, elle a partagé une thématique autour des auteurs et des voyages, et elle a ainsi pu se faire connaître auprès d'autres personnes.
Quels conseils donneriez-vous à une personne voulant excercer ce métier ?
Pour toute personne qui souhaite exercer ce métier, que ce soit par passion ou curiosité, je conseille d'avoir l'esprit ouvert, et de rester flexible. Il y a toujours moyen de faire partie d'une bibliothèque, ne serait-ce qu'en commençant par être bénévole. Si par la suite, vous souhaitez en faire votre métier, cultivez votre persévérance et accepter de candidater partout, car c'est ainsi que nous pouvons véritablement y travailler. Après, c'est de l'expérience et un savoir-faire qu'il est important de développer au contact de professionnels. Croyez-en vous, et si vous avez des idées, des rêves, gardez-les en tête, car chacun peut agir à son échelle.
Quelle définition donnez-vous d’un livre ? Pour vous, que représente un livre ?
Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade... Je crois que cette phrase est citée par Julien Greene, et je trouve qu'elle illustre parfaitement mon ressenti vis-à-vis de la symbolique du mot "livre". Un livre est avant tout palpable et agréable au toucher, et bien qu'il soit désormais sur tout support, il n'en reste pas moins un compagnon de route qui résonne en nous, en fonction des états que nous traversons.
Après avoir visité le site www.pasvupaslu.com avez-vous une ou des idées à communiquer aux créateurs ?
Je leur souhaite de croire en leur projet, car il suffit parfois d'une rencontre, d'un coup de coeur pour que cela fonctionne. Oser être ouvert face à votre lectorat, sans pour autant être dépendant des retours qu'il peut faire au sujet de vos écrits, mais simplement en restant conscient de ce qui peut être partagé.
Une rencontre surprenante !
C'est la lecture d'un roman qui se trouve à l'origine de cette belle rencontre. Jeanne possède une sensibilité de lecture qui doit forcement se conjuguer avec l'écriture. Elle livre ses mots et le fond de ses pensées sans calcul. Nous avons hâte de lire les premières lignes de cette auteure en herbe. Merci Jeanne, pour ce moment de partage.
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !