pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka
Interviews
Arlette Thomas

Correction Occitane

INFORMATIONS

F I C H E   C O N T A C T 

Date de création : Juin 2017

Contact : Mme Arlette Thomas

210, rue Jean Vilar 30130 Pont Saint Esprit

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi 

de 9 h à 12 het de 14 h à 17 h.

Tél : 06 18 92 34 16 

correction-occitane@orange.fr

COMPLEMENTS

C H A M P   D ' A C T I V I T E

Relecture et correction de romans pour des sociétés d’éditions et des particuliers, (correction de thèses et de mémoires pour étudiants, correspondances, compte-rendu de réunions, etc.) 

Rédaction d’articles pour des plateformes web.

Ecrivain public

Remarque :

Arlette Thomas a signé la correction du roman "L'Isaac Circus" pour les éditions Terhoma. Chez Correction Occitane, nous avons trouvé professionalisme, écoute et flexibilité. De plus, Arlette nous a fait part de conseils judicieux. Nous la remercions pour la qualité de son travail et le respect des délais annoncés.

P A R T E N A I R E
Qu’est-ce que le métier de correcteur ?
Ce métier consiste à aider les personnes qui ont du mal avec le français, à faire des courriers sans faute, et à faire de la relecture et correction pour des romanciers ou des maisons d’édition.
P A S S I O N
Quelles sont les qualités requises ?
Pour être correcteur, il faut aimer la langue française, qui n’est pas simple. Les règles de grammaire, et surtout leurs exceptions sont particulièrement difficiles à retenir et à appliquer. Il est nécessaire d'en avoir une maîtrise parfaite. Il faut également beaucoup de concentration.
N O S T A L G I E
Comment devient-on correcteur et pour quelles raisons ?
Je suis devenue correctrice car, une fois à la retraite, j’ai eu la nostalgie de mon métier : secrétaire, ou assistante, comme on dit maintenant. Alors j’ai créé une petite auto-entreprise d’écrivain public, puis de correctrice.
E C H A N G E S
Quel est le déroulement usuel d’un dossier de correction ?
Le client me contacte et me livre ses attentes en terme de correction. Ensuite, j'évalue la quantié de travail et je lui établis un devis qu’il me renvoie avec son accord. Nous fixons ensemble le format de fichier sur lequel nous allons échanger. Il m’envoie son document, avec un délai (ou pas…) d’exécution souhaité. Je planifie cette correction dans mon planning.
C O N.F I A N C E
Quelle est le point déclencheur de confiance entre un auteur et un correcteur ?
Un auteur est convaincu de votre compétence lorsque vous lui rapportez un livre déjà édité, et encore plein de fautes… ça m’est arrivé. Dès lors, la confiance est établie. Il y a également, sur certains sites, des avis laissés par des clients que les futures clients pourront voir. Cela peut être déterminant.
H U M A I N
Quelle est l’étape la plus difficile dans votre relation auteur/correcteur ?
L’étape la plus compliquée est la mise en relation la première fois ; la plupart du temps, c’est par téléphone, et c’est là que se joue le contrat. La confiance s’instaure à ce moment-là ; il faut savoir être convaincant, sans paraître trop imbu de sa personne…   pas toujours facile !
H U M I L I T E
Quel est votre souvenir métier le plus fort ?
Mon souvenir le plus fort : lorsque j’ai dû expliquer à un auteur que son bouquin était plein de fautes…  j’étais un peu dans mes petits souliers, car il m’a dit qu’il avait déjà été relu quatre fois, alors qu’il y avait des fautes à chaque page !
D I S C I P L I N E
Comment se déroule une journée chez Occitane correction ?
Je travaille principalement le matin, de 9 heures à midi, et l’après-midi entre 15 heures et 18 heures. J’essaie de me tenir à ces horaires, sinon on se laisse facilement déborder, lorsqu’on travaille à la maison. On a tendance à oublier un peu les horaires, et la vie privée peut s’en ressentir.
R E L E C T U R E
Quels conseils donneriez-vous à un nouvel auteur ?
Le meilleur conseil que je puisse donner à un auteur, est de faire relire une dernière fois son roman ou, pour les étudiants, leurs thèses, par un correcteur de métier, car la plupart du temps, on ne voit pas ses propres fautes, mais, par contre, les « « autres », eux, les voient très bien…
P E R S E V E R A N C E
Que diriez-vous, quels conseils donneriez-vous à une personne souhaitant faire le même métier que vous ?
Le plus compliqué, dans ce métier, est de trouver les clients… Il faut essayer de trouver une ou deux maisons d’édition qui veuillent bien vous faire faire des essais, et ensuite, ça va. Mais ce n’est pas gagné dès le départ. Personnellement, il m’a fallu pas loin d’un an pour y arriver.
E V A S I O N
Quelle définition donnez-vous d’un livre ?
Pour moi, un livre signifie : évasion. Un livre nous permet de nous évader de notre vie quotidienne et de ses ennuis, et de nous retrouver dans un univers différent, où nos problèmes disparaissent, au profit de ceux des héros de ces romans. Ca fait du bien de ne plus penser à ses problèmes, et de s’intéresser un peu à ceux des autres.
M E R C I !
Après avoir visité le site www.pasvupaslu.com avez-vous une ou des idées à communiquer aux créateurs ?
Je suis allée voir ce site. Je l’ai trouvé très agréable, plein de couleurs et d’informations qui peuvent rendre service aux auteurs. Très intéressant !
I N C O N T O U R N A B L E
Le mot de la rédaction
La correction est une étape majeure et incontournable dans la vie d'un livre. Baclée ou négligée, elle peut être fortement nuisible . Un auteur ne doit pas hésiter à rencontrer plusieurs correcteurs, poser les bonnes questions ( Références clients, prix, délais ) et construire sa relation sur la confiance.
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !